La rééducation vestibulaire est une thérapie fondée sur le mouvement pour traiter divers pathologies ou syndromes en lien avec des vertiges, des étourdissements, des déséquilibres, et qui peuvent être associés à des nausées, des troubles de la vision voire des migraines.

Le kinésithérapeute propose aux patients un bilan qui lui permet de savoir si les divers symptômes sont possiblement traitables en kinésithérapie, ou si des examens complémentaires ou une réorientation sont nécessaires. Pour ce bilan, le kinésithérapeute fait plusieurs tests, dont l’observation du mouvement des yeux via une caméra placée dans un masque qui ressemble à un masque de plongée, et que le patient met sur sa tête. On appelle cet appareil une vidéonystagmoscopie.

Si il y a une rééducation mise en place, les mouvements proposés seront souvent des exercices à faire à la maison, mais peuvent être aussi faits au cabinet sur un fauteuil rotatoire ou sur une plate-forme de déséquilibre. Certains kinésithérapeute proposent une thérapie fondée sur les stimulus visuels comme la réalité virtuelle ou la boule d’optocinétique (sorte de boule à facette projetant sa lumière dans une pièce noire). Mais, en l’absence de preuve de l’efficacité supérieure de ces outils onéreux sur les exercices, nous ne le proposons pas dans notre cabinet.

Les pathologies les plus fréquemment rencontrées en rééducation vestibulaire sont le Vertige Positionnel Paroxystique Bénin (appelé VPPB), la maladie de Ménière, le névrite vestibulaire, et les troubles vestibulaires faisant suite à une chirurgie de l’oreille interne.